Archives pour la catégorie Documents techniques

Retrouvez votre Mac !

La rubrique « non publié » reprend des articles proposés à la presse qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas été publiés.

La fonction « Localiser » du service iCloud est très utilisée sur l’iPhone, mais ne pas l’activer aussi sur votre Mac serait un peu dommage. En effet, en cas de perte ou de vol, elle permet aussi de retrouver ou bloquer son ordinateur. Dans le menu Pomme puis Préférences Système accédez à iCloud. Vérifiez que la case Localiser mon Mac est cochée. Pour que l’ordinateur soit localisable, il faut que la personne qui l’a en sa possession puisse accéder à Internet. Si votre compte à un mot de passe – ce qui est conseillé – activez aussi l’utilisateur invité dans Utilisateurs et Groupes. Votre Mac sera alors traçable par iCloud (mettre lien), est vous aurez le choix entre le localiser, l’effacer à distance ou le verrouiller. Attention, si vous choisissez l’une de ces deux dernières options il ne sera plus tracé. J’ai vraiment eu de la chance, sans cette fonction révolutionnaire, de retrouver mon iBook, volé en 2007.

Les réglages iCloud sur le Mac
Retrouver son Mac avec iCloud.com
Réglages d'iCloud pour Mac
Réglages d’iCloud pour Mac

 

Faites progresser Plans dans iOS 6 !

Avec la sortie d’iOS 6, Apple a signé la fin du partenariat avec Google Maps pour fournir les données géographiques. Mais voilà, le contenu ne serait pas à la hauteur des espérances de l’utilisateur final et la grogne monte. Ce serait le fiasco, au point de parler de mapocalypse. Pourtant Apple a fait appel de nombreux prestataires. Il y aurait Tomtom pour la navigation, Yelp pour les points d’intérêt, OpenStreetMaps et bien d’autres plus ou moins connus du grand public…

Certaines données sont basées sur des portails collaboratifs où il est possible de contribuer. Apple précise même, via son porte-parole, que Plans fonctionnerait sur un mode collaboratif et qu’elle s’améliorerait dans le temps. Mais, au vu des nombreux partenaires, comment faire progresser Plans ? Et bien depuis Plans bien sûr ! C’est tellement simple que j’ai cherché partout avant de me rendre à l’évidence, voici comment, par exemple, vous allez pouvoir ajouter une information à Plan. J’ai choisi pour cet exemple de rendre à Saint-Jean-D’Angely, charmante bourgade de 8000 âmes, le point culminant de son patrimoine : Les Tours, relique d’une abbatiale plusieurs fois détruite et jamais terminée.

Pour commencer, lancer l’application Plans puis placez-vous à l’endroit où vous souhaitez ajouterou modifier une information. Touchez ensuite le petit onglet en bas à droite pour voir apparaître le menu « un problème ».

Indiquez ensuite ce que vous souhaitez faire. Il s’agit ici d’ajouter un lieu manquant.

Glissez le repère au bon endroit…

Puis indiquez les informations associées : le nom, l’adresse, les éventuels horaires d’ouverture et la catégorie. Pour cette dernière, n’hésitez pas à utiliser le moteur de recherche si vous ne voulez pas y passer des heures.

Validez et le problème est envoyé aux équipes d’Apple. Celles-là mêmes qui seraient bouclées à Cupertino le temps que Plans devienne vraiment utilisable.

J’ai envoyé cette notification le dimanche 23 septembre à 11:30. Maintenant la balle est dans le camp d’Apple. JE vous invite à rechercher, dans Plans, le lieu suivant « Les Tours Saint Jean d’Angely » et de me laisser un petit commentaire quand vous les trouvez. On jugera la réactivité sur pièce ! Et je vous invite à contribuer à Plan, ça me fera bien plaisir que la carte d’Aperture progresse de concert.

LoRo / LtRt ?

Attention, je ne suis pas un spécialiste du son, en cas d’erreur n’hésitez pas à me contacter.

Sur ma Freebox Revolution, dans les options avancées de gestion du son j’ai la possibilité de régler le Downmix en LoRo ou en LtRt… Qu’est-ce donc ?

Le Downmix permet de passer un signal 5.1 à un système plus « léger » en stéréo. Le 5.1 c’est une technologie audio comportant 6 canaux. Les canaux droites est gauches sont doublées pour renforcer la spatialisation avec deux enceintes devant le spectateur et deux autres derrières. S’ajoutent à cela un caisson de basse (ou basse fréquence voire LFE) ainsi qu’une voie centrale.

LoRo veut dire Left only / Right only tandis que LtRt correspond à Left Total / Right Total. Avec le LoRo seules les voies stéréo avant sont transmises en sortie. Si vous choisissez LtRt, les deux voies stéréo avant et arrière sont mixées ensemble, le volume arrière étant légèrement diminué, pour être restitué en sortie. C’est donc surtout une question de préférence, le LtRt permettant surtout de ne pas passer à côté d’une information sonore qui ne serait envoyée que sur une voie arrière du 5.1.

Si l’élément de sortie est doté d’un caisson de basse, avec un système 2.1, c’est le filtre passe-bas de ce dernier qui se chargera de séparer les basses et les aigus.

Libratone Live & Freebox Révolution

Je suis actuellement en train de tester une excellente Libratone Live. Mon idée est de m’en servir pour remplacer une chaîne HiFi et écouter de la musique directement envoyée de mon iPhone, de mon iPad ou d’iTunes, le tout en utilisant mon réseau WiFi et AirPlay. Je souhaite aussi la solliciter à la place des enceintes médiocres ma télévision LED lorsque je regarde ou programme ou un DVD. Elle est donc connectée directement à la Freebox via un câble optique Toslink (coté box) / 3.5 mm (coté enceinte). Voici, pour le moment, ce qui me semble la configuration idéale dans le menu Freebox / Réglages / Audio.

  • Sortie principale : SPDIF pour envoyer le son dans l’enceinte Libratone Live sans passer par le téléviseur;
  • Activer le passthrough SPDIF : non, dans le cas contraire cela pose des problèmes avec les DVD probablement à cause d’un signal 5.1 mal interprété par une enceinte prévu pour 3 voies uniquement (stéréo + basse);
  • Downmix stéréo : LtRt qui semble mieux restituer les informations que le LoRo [?].

 

L’enceinte Libratone fonctionne selon le principe suivant : un caisson de basse est placé en façade tandis que les HP médiums et les aigus sont sur les arrêtes arrières, le son arrive à vos oreilles par réverbération. Il faut donc placer cette enceinte de préférence devant un mur. AirPlay est prioritaire sur l’entrée optique, c’est donc ce dernier qui émet si deux signaux arrivent dans le système. Enfin, cette enceinte n’est pas dotée d’une télécommande, le son doit être réglé depuis l’appareil qui lui est connecté.

iPhoto et Aperture unifiés !

Vu de loin, ce n’est pas grand-chose, mais, avec le dernier lot de mises à jours, il est possible de fusionner sa bibliothèque de photos iPhoto (version 9.3 mini) avec celle d’Aperture (version 3.3 mini). Certes, le public utilisant iPhoto et Aperture de concert est restreint, mais ça peut arriver. Dans mon cas j’ai besoin des deux car iPhoto me sert pour certains articles de Compétence Mac et Aperture et mon outil de gestion de photo préféré. Utiliser les deux permet par ailleurs de profiter des deux mondes : les fonctions avancées d’Aperture pour le développement de RAW et les accessoires pratiques d’accès d’iPhoto avec ses outils de diaporama ou de commande de carte postale par exemple.

Pour procéder à la fusion des deux, c’est très simple. Commencez par vous assurer qu’iPhoto est bien fermé puis ouvrez Aperture. Dans le menu Fichier | Importer | Phototèque, sélectionnez votre bibliothèque iPhoto (généralement localisée dans ~/Images). Aperture importe alors toutes le contenu d’iPhoto ce qui peu prendre pas mal de temps… Une fois cette opération terminée, la bibliothèque d’Aperture regroupe les photos d’origine du logiciel professionnel et celles d’iPhoto.

Fermez maintenant Aperture et lancez iPhoto, en cliquant sur son icône maintenez la touche [alt] enfoncée pour ouvrir le sélecteur de bibliothèque. Sélectionnez votre bibliothèque Aperture dans la liste et cliquez sur Choisir. À partir de ce moment, iPhoto s’ouvrira toujours avec la bibliothèque d’Aperture qui — grâce à l’étape précédente — contient bien toutes vos photo.

Le sélecteur de bibliothèque d'iPhoto

Vous pouvez maintenant supprimer votre bibliothèque de photo iPhoto. Vous ne pourrez pas lancer Aperture et iPhoto en même temps, mais les modifications effectuées sur l’un seront visibles (et modifiables) sur l’autre. Cependant chacun garde sa propre organisation : vous retrouverez vos bibliothèques en ligne comme Flikr ou Facebook, vos visages et vos lieux, mais la structure des albums et des dossiers ne sera pas unifiée.