Archives pour la catégorie Documents techniques

Déplacer son dossier de départ

Sur Mac, il est possible de déplacer son dossier de départ. Si cela n’a absolument aucun intérêt sur la plupart des ordinateurs, la manipulation prend tout sens si ce dernier est doté de plusieurs disques. Par exemple, pour optimiser la vitesse d’un Mac, vous pouvez remplacer le disque dur principal par un SSD rapide, mais onéreux et ajouter un disque standard pour le stockage. En déplacement le dossier de départ, toutes vous données personnelles comme les photos, les vidéos, mais aussi les fichiers temporaires de vos applications, seront déporté vers un autre disque. Le disque principal restant la référence pour tout Mac OS et le dossier Application. L’avantage de cette manipulation est sa transparence totale à l’usage. Le données seront, par défaut, envoyé vers le disque « lent » alors que les applications resteront sur le rapide.

Pour procéder à la migration, commencez par copier votre dossier de départ vers votre nouveau disque. Afin de tout transférer rapidement et sans oubli, quittez les applications actives et, depuis le terminal utiliser la commande suivante en substituant votre nom d’utilisateur à « moi » et en corrigeant le nom du disque de destination.

sudo cp -Rf /Users/moi /Volumes/Data Disk/

Informez ensuite le système du nouvel emplacement de vos données : ouvrez les préférences système puis cliquez sur « utilisateurs et groupes ». Veillez à ce que le cadenas, en bas à droite, soit déverrouille puis faites un clic secondaire sur votre nom d’utilisateur pour faire apparaître les options avancées. Dans la case « répertoire de départ » indiquez votre nouvel emplacement, /Volumes/Data Disk/moi, par exemple.

Redémarrez votre ordinateur pour que le nouveau chemin soit actif puis prenez le temps de tester le bon fonctionnement de l’ensemble. Une sauvegarde Time Machine n’est pas à écarter avant de supprimer votre ancien dossier de départ, nul n’est trop prudent. Une fois satisfait, il vous reste à supprimer votre ancien dossier dans le répertoire Utilisateurs du Finder.

Un lecteur DVD SATA dans un MacPro 2008

La baie SuperDrive des MacPro, située en haut à l’avant de leur boîtier, est prévue pour des lecteurs IDE PATA. La norme IDE est désuète, il est devenu impossible de trouver un graveur de DVD neuf compatible depuis que le SATA est devenu le grand standard. Deux solutions existent : déporter un des connecteurs SATA de la carte mère vers le lecteur optique (cf. MacBidouille.com) ou ajouter un adaptateur IDE vers SATA.

La baie des SuperDrives

Pour vous procurer un adaptateur, choisissez un modèle avec un SATA mâle et un IDE femelle de manière à ce que le premier soit du côté du lecteur et le second de la carte mère. Vous vous en procurerez un relativement facilement sur eBay ou sur Amazon. Veillez à ce que le convertisseur ait un connecteur d’alimentation Molex si votre nouveau lecteur n’est équipé que du connecteur d’alimentation conforme à la norme SATA. Connectez l’adaptateur à l’arrière de votre lecteur DVD « moderne », insérez l’ensemble dans le MacPro, branchez les câbles d’origine et c’est tout.

L'adaptateur côté lecteur optique
et côté carte mère

N’oubliez pas que le chariot du lecteur optique passe par l’ouverture mécanique du MacPro, vous devez enlever sa plaque avant. Utilisez un trombone déplié pour forcer l’ouverture du lecteur sans avoir besoin de le connecter à une alimentation électrique.

ôter la façade, c'est facile !

L’utilisation de ce procédé ne remet pas en cause la possibilité de démarrer votre Mac sur un CD en appuyant sur la touche [C] lors de la mise sous tension.

Attention, un adaptateur est un élément actif. Un élément actif peut parfois présenter des comportements étranges dans certaines conditions. La compatibilité n’est donc pas assurée à 100 %. Cependant faute de mieux, il vous en coûtera moins de 10 € pour l’adaptateur et moins de 30 € pour un lecteur/graveur de DVD.

« sysprep » sur Mac OSX

Sur Windows, l’outil SysPrep (pour System Preparation) permet de remettre le système à plat dans divers scénarios. L’un deux onsisite à configurer un ordinateur de A à Z puis de détruire l’utilisateur temporaire. Avec cet outil, le démarrage suivant son exécution s’effectue comme avec un ordinateur tout juste sorti du carton. On retrouve alors l’utilitaire de création d’utilisateur et de personnalisation initiale.

Il n’existe pas, à ma connaissance, d’outil identique sur Mac OS X, cependant, avec quelques lignes de commande, il est possible d’obtenir le même résultat. Il suffit de commencer par configurer le Mac avec un utilisateur lambda, appelerons-le lambda, puis de démarrer en mode console pour effectuer quelques modifications. Demarrer donc votre mac en maintenant les touches cmd et S enfoncées, vous arriverez en mode console « single user ».

Pour vérifier le disque et le monter en lecture et écriture, effectuez les commande suivante (attention, le clavier est reconnu avec la keymap des USA).

/sbin/fsck -fy
/sbin/mount -uw /

Supprimez ensuite les reste de votre utilisateur lambda.

rm -R /Users/lambda
rm /var/db/dslocal/nodes/Default/users/lambda.plist

Puis supprimez le marqueur qui empêche l’exécution de la cinématique de bienvenue.

rm /var/db/.AppleSetupDone

Enfin, petite note personnelle, le truc pour supprimer le code de licence d’Office 2008 en laissant la version d’essai (il doit y avoir une astuce similaire pour la version 2011)…

rm /Applications/Microsoft Office 2008/Office/OfficePID.plist

Source : widemann.net (avec quelques modifications).

Ceci est mon premier post écrit sur mon iPad mais bon, j’ai un peu triché : j’ai un Apple Wireless Keyboard…

Encoder en H.264/AAC avec Snow Leopard

Dans le cadre de ma fonction de directeur technique du Festival Interval (édition 2011) voici un petit tutoriel permettant, depuis Mac OS X 10.6, d’encoder une vidéo en h.264 avec une piste audio en stéréo.

Avec Mac OS X Snow Leopard, il est très facile d’encoder une vidéo en h.264 du moment que vous pouvez l’ouvrir avec Quicktime. Si elle ne s’ouvre pas avec ce dernier c’est qu’il vous manque peutêtre un codec, essayer donc d’installer le codec Windows Media Player puis Perian qui ajoute le support de nombreux autres formats de fichiers.

Ensuite, il vous suffit de clique sur fichier / enregistrer sous… puis, dans la liste déroulante, choisissez l’option HD 720p qui correspondra excatement aux préconisations du Festival Interval, c’est à dire à un codec vidéo H.264 avec une bande sonore en AAC et une taille maximale limitée. Si votre format vidéo d’origine et de taille réduite, vous pouvez aussi opter pour de la HD 420p correspondant à du 640 x 480 (résolution TV non HD).

Si votre version de Mac OS X est plus ancienne et que vous n’avez pas Quicktime Pro, laissez moi un commentaire et je vous orienterais vers des solutions alternatives gratuites.