Caversham Wildlife Park

Non, nous ne sommes pas allés visiter un élevage de moutons hier, nous somme allée au Caversham Wildlife Park. Il se trouve dans la Swan Valley, haut lieu de la viticulture australienne, à une demi-heure de route de Perth. Cet immense parc animalier est, semble-t-il, très prisé des Australiens et des touristes de passage. Il est immense et expose uniquement la faune et la flore d’Australie. On y trouve donc les différentes sortes de kangourou et wallabys, les très fameux koalas, des wombats, des diables de Tasmanie, etc. Les volatiles ne sont pas en reste avec des perroquets, des cygnes noirs, des canards, etc. Le seul manquant à l’appel et encore celui dont je ne sais jamais s’il est plus volatile que statique : l’ornithorynque.

Perroquet
Perroquet

La particularité de ce parc et qu’il n’est pas a proprement parlé un zoo, mais il est plutôt organisé comme un parc d’attractions. Il y a donc un certain nombre d’enclos dans lequel on peut entrer pour être en contact direct avec les animaux. Vous l’avez deviné, le plus grand enclos accessible et celui des kangourous ! Oui, nous avons pu donner à manger à ces animaux extraordinaires qui se sont laissé caresser de coeur. Ils sont bien plus paisibles que ce à quoi je m’attendais !

Kangourous blancs
Kangourous blancs

Entre autres activités du parc, nous avons assisté au « farm show» qui essaie de faire partager la vie des bushmen aux visiteurs. C’est là qu’ils ont fait une démonstration de la conduite d’un troupeau avec un chien berger, de la tonte des bêtes (d’où la photo d’hier), de la traite de vaches, etc. On y a eu l’explication en détail du matériel de tonte, comprenant aussi le harnais ayant pour rôle de soulager le dos de la personne qui tonds les bêtes, car ce dernier s’occupe en moyenne de 150 bêtes par jours, alternant deux heures de tontes et un quart d’heure de pause thé ! Payés $2,5 par bêtes, les plus rapides arriveraient à en tondre 200 dans la journée. Pour le reste, rien de très nouveau pour moi : allaitement d’agneaux, traite des vaches (si ce n’est que leurs bêtes, des pies noires, semblent bien plus imposantes et poilues que les nôtres)…

Aigle majestueux
Aigle majestueux

Entre autres attractions sympathiques, il était possible de faire un tour à dos de dromadaire, ce qu’on a évité, par contre, on a profité de la sortie des wombats. Plusieurs fois dans la journée, les personnels du parc sortent deux wombats et un « blue tongue », un lézard à langue bleue, et il est possible de les caresser. Donc, voilà, hier j’ai touché des kangourous et un combat. Et, j’oubliais… Nous avons aussi eu l’occasion d’entrer dans l’enclos des koalas et d’en approcher de très très près ! Et, par chance, certains étaient réveillés, ce qui n’est pas courant, car ces animaux peuvent dormir 20 heures par jour !

Koala réveillé (ou presque) (difficile de savoir)
Koala réveillé (ou presque) (difficile de savoir)

6 réflexions au sujet de « Caversham Wildlife Park »

  1. D’après la wikipédia voici ce qu’est un Wombat :

    Le wombat est un marsupial qui vit dans les forêts montagneuses d’Australie, où il creuse de vastes terriers. Les wombats ressemblent à de petits oursons bruns et massifs, à courtes pattes et à large tête. Comme tous les marsupiaux, il possède une poche sur le ventre, mais la sienne est ouverte par le bas […] et comporte une seule paire de mamelles. Le wombat est herbivore, se nourrissant d’herbe, de racines et d’écorce d’arbre. […] C’est un animal pesant de 15 à 40 kg, il […] peut atteindre la vitesse de 40 km/heure.

    Wombat apprivoisé

    Celui de cette photo était présenté au public depuis peu, il n’était donc pas tout à fait apprivoisé et passablement excité.

  2. Bon, quelques commentaires de l’ami des bêtes :
    L’ornithorynque n’a rien à voir avec les volatiles, donc oublie ! C’est un mammifère que nous dirons de particulier : pond des oeufs (ok comme les oiseaux, mais les reptiles aussi ^^) et allaite ses petits par sécrétion cutanée (et ouaip pas de mamelle). Dans la même famille, tu pourras aussi trouver l’Echnidé (lui aussi en Australie).

    Pour la photo de l’aigle (très jolie par ailleurs) : « aigle majestUeux (je corrige juste pr la photo, c’est le plus visible ^^)

    Et pour le Koala, s’il dort autant c’est que ce nigaud à bcp de mal à digérer son plat… et ouaip, ne mange pas de l’Eucalyptus qui veut.

    *se gratte la tête*
    Je vais prendre ma carte WWF moi je pense ^^

  3. Alors… mon cher et loquace Eugène. Pour l’ornithorynque, je suis parfaitement au courant, il fallait mettre ça dans la catégorie « envolée lyrique », oui, ça m’arrive parfois. Pour être précis, cet animal est un mammifère monotrème (sous-classe de l’Océanie des ovipares comportant des glandes mammaires, munis de bec sans dent) amphibie à fourrure ! Na !

    En ce qui concerne les échnidés, on en a vu, mais ils n’étaient pas du tout photogéniques… Enfin, pour le Koala, la pancarte du parc n’était pas d’accord avec toi, eux mettent en avant le très faible apport énergétique de l’eucalyptus.

    P.-S. Je corrige de ce pas pour l’aigle.

  4. Je ne savais pas que les kangourous blancs existaient ! :o)

    et j’aurai trop aimé vivre avec des koalas ! c’est bien mieux qu’un chat caractériel ou que 2 perruches trop bavardes .

    1. Les Koala, ça doit pas être folichon à la longue. Il a fallu que Meng y retourne avec moi (elle y était déjà allée avant que j’arrive en Australie) pour avoir la chance d’en voir de réveillés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *